Parce que nous sommes des experts chargés de rendre compréhensible l’intelligibilité des comptes des entreprises, et que nos clients négocient très souvent dans des relations conflictuelles…

Parce qu’Ethix fait parler les comptes des entreprises, parce qu’Ethix fait parler les directions et les élus

Parce que « la comptabilité est la pince-monseigneur des sociétés » ( « Jéroboam, ou la Finance sans méningite » Paul Laffite, La Sirène, 1920 ) il nous a paru important de multiplier les façons de communiquer et de s’engager…

fait parler...

Une image pour 1000 mots

La photo de Mathieu Cugnot, Arcelor Mittal 2, prise en Lorraine dans l’usine de Florange est exposée en grand format dans la tisanerie chez Ethix, légèrement en hauteur. Chaque jour nous lui faisons face, elle nous interpelle. On imagine la foule des ouvriers en contrebas, Édouard Martin et les responsables syndicaux sont là, ils chantent vraisemblablement « l’Internationale ». Ils apparaissent unis, souriants. Cette photo donne de l’espoir : les hommes politiques ont promis une solution pour cette usine…

 

Arcelor Mittal 1, est photographié à Paris, lors d’une manifestation sous la Tour Eiffel. Edouard Martin est face aux forces de l’ordre, appuyé sur une barrière, il réfléchit. Cette photo donne toute sa dimension à la photo précédente, le leader syndical semble avoir un moment de doute : « Et maintenant on fait quoi ? ». Ce sont des moments très compliqués pour les leaders syndicaux qui ne veulent pas décevoir les salariés qui les ont suivis dans leur lutte. Cette photo est accrochée dans la salle de réunion où sont reçus régulièrement nos clients.

 

La mise en perspective de ces deux photos du conflit d’Arcelor Mittal interpelle ETHIX sur sa pratique professionnelle.

 

La photo de François Mori est un clin d’œil à la CGT ; un militant discute avec la police du maintien de l’ordre, il travaille chez Goodyear à Amiens, où le mouvement social fut très dur, conduisant à la fermeture de l’usine et à de nombreux licenciements. En arrière-plan, on voit un cadre gêné par le drapeau CGT et qui le contourne.

 

L’intérêt pour Ethix d’acquérir ces photos est de rappeler, à nous consultants, que nous travaillons pour des syndicalistes qui doivent parfois se battre pour défendre les acquis sociaux et que nous sommes à leur service pour les aider à comprendre les données comptables et économiques de l’entreprise où ils travaillent.

Le sens et l'humour

Nous sommes des experts chargés de rendre compréhensible l’intelligibilité des comptes des entreprises, et nos clients négocient parfois dans un contexte difficile, utilisant un langage et des codes particuliers.

 

Plutôt que de baser notre communication sur des objets que tout le monde se procure sur des catalogues d’objets publicitaires, nous proposons des outils décalés, que nous pouvons lier à notre métier ou à celui de nos clients, montrant que l’on peut sourire avec des comptables, pourtant réputés austères.

La plume

 

Pour chatouiller le patron... également car nous attachons de l'importance au style dans nos rapports.

Le stylo carotte

 

Cet outil est destiné à la signature des accords d’entreprise, quand un élu du personnel le sort, l’employeur comprend que le représentant syndical n’est pas dupe…..

Le grattoir

 

Pour gratter ce qu’il reste à négocier.

La clef USB Ethix

 

Permet de conserver tous vos fichiers en vue de la négociation.

Le tissu pour nettoyer les lunettes

 

En effet grâce aux analyses d’Ethix vous y verrez plus clair…

Le stylo piment

 

Ce stylo peut être utilisé par les syndicalistes lors de négociations difficiles.

Le stylo cacahuète

 

Permet aux élus de signifier à l’employeur qu'ils ne viennent pas négocier pour rien.

Le stylo part de pizza

 

Brandi avant l’ultime négociation, elle représente ce que l’employeur laisse aux salariés ; ce n’est pas une petite part du gâteau mais une part de pizza, un vrai repas… !

Le bouchon pour la bouteille de rosée​

Qui permet, également au terme de la négociation, si elle a été favorable, de déboucher la bouteille.

Les ouvre-boîtes et décapsuleurs

 

Notre métier est d’« ouvrir les boîtes » c’est-à-dire décrypter la stratégie, les comptes et les données sociales, etc.

Le sous bock

 

Au terme de pourparlers souvent difficiles avec les directions les élus se retrouvent pour en « fêter » l’issue, le sous-bock Ethix protège la table des négociations.

Magnets

Pour que le nom d’Ethix apparaisse sur les tableaux d’affichage syndicaux ou les réfrigérateurs nous avons reporté notre logo sur des magnets aimantés.

Le ramasse-miettes

 

Cet outil est utile une fois la négociation clôturée, pour faire comprendre par le geste que la négociation n’a pas été satisfaisante. (Fabrication 100% française)

 
 

Le reflet dans la BD

Afin de donner du sens à la décoration des bureaux d’Ethix, nous avons cherché dans des albums de BD une série qui aborderait une critique du capitalisme, et que cela fasse écho à notre métier auprès des représentants syndicaux.

 

Dans le 18e album des aventures de Valérian et Laureline « Par des temps incertains », de Messieurs Mézières et Christin, paru chez Dargaud en août 2001, la chute des tours de New York est évoquée de façon prémonitoire. Ces deux planches regroupent en quelques bulles une critique d’un capitalisme sans foi ni loi et sa mondialisation, la futilité et le cynisme des dirigeants qui pensent tout de suite assurance pour les tours qui s’effondrent, le mépris des administrateurs pour les cadres et les ouvriers à travers les syndicats, les biotechnologies et la volonté de certains de manipuler l’espèce par la modification des cellules… Tout cela n’étant que science-fiction évidemment.

Extrait de l’album Valerian et Laureline

« PAR DES TEMPS INCERTAINS »

de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières.

2001 Editions DARGAUD

Soutien au théâtre et à l'édition

THÉATRE

Depuis 2007, Ethix soutient le théâtre privé en invitant ses clients, collaborateurs et amis au théâtre, ils ont ainsi été conviés à assister à plusieurs pièces avec pour acteurs par exemple :

  • Michèle Bernier, en 2006-2008 : « Dolores Claiborne » de Stephen King au théâtre des Bouffes Parisiens, en 2012 : « Et pas une ride » à l’Olympia, en 2013-2015 : « Je préfère que l’on reste amis » de Laurent Ruquier au Théâtre Antoine, en 2016 : « Je t’ai laissé un mot sur le frigo » d’Alice Kuipers au Théâtre de Paris, en 2017 : « Folle Amanda » de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy au Théâtre de Paris, en 2018 :  « Un grand cri d’amour » de Josiane Balasko au théâtre des Bouffes Parisiens, en 2019-2020 : « Vive Demain » au Théâtre des Variétés.

  • Daniel Picouly, en 2012 : « La faute d’orthographe est ma langue maternelle » au Théâtre Tristan Bernard.

  • Valérie Mairesse, en 2015-2016 : « Partie en Grèce » de Willy Russell au Théâtre La Bruyère.

  • Charlotte Gaccio, en 2015-2016 : « Enorme » de Neil Labute au Théâtre de Paris et 2016 « Je t’ai laissé un mot sur le frigo » d’Alice Kuipers au Théâtre de Paris.

ÉDITION

Ethix aide des anciens collaborateurs et autres pour leur permettre d’éditer leur travail :

  • 2016 : Co-édition du livre de photographies de Myriam Tangi « MEHITZA - Ce que femme voit ».

  • 2017 : Edition d’un livre de photographies sur les événements du 11 janvier 2015, place de la République. Edition d’un livre sur la Catalogne : « La Catalogne dans tous ses états » de Christian Hoareau chez l’Harmattan.

  • 2020 : participation à l’élaboration de l’ouvrage collectif « Guide pratique des règles comptables applicables aux associations, fondations et fonds de dotation » à la Documentation Française.

Mécénat étudiant

Ethix a cofinancé des voyages d’études de l'association Babel Initiative basée sur le campus Méditerranée Moyen-Orient de Sciences Po Paris :

  • ​2013 : « Où va la Grèce ? »

  • 2014 : « La Tunisie, pays précurseur des printemps arabes et acteur économique phare dans le Maghreb »

  • 2015 : « La Turquie, visages multiples »

 

En 2015, Ethix a cofinancé le bateau de l’équipe Dauphine Discussion Débat de l’Université Paris Dauphine.